Des nuls, de la neige et une victoire de Toulouse

le
0
Des nuls, de la neige et une victoire de Toulouse
Des nuls, de la neige et une victoire de Toulouse

Pour clôturer le mois de janvier, la Ligue 1 nous a offert une soirée mitigée. Les invités n'étaient pas des guests (sauf la neige), et ça s'est vu : il y a bien eu du jeu, mais trop peu de buts marqués. Deux en première mi-temps, Trois en seconde. Service minimum.

  • Nantes 1 – 1 Lille
    But : Delaplace (14') pour Lille, Vizcarrondo (80') pour Nantes.

    Le LOSC, à l'extérieur, c'était sept défaites lors des neuf derniers matches. Et la palme de l'ennui, aussi (0,4 buts de moyenne). Nantes, de son côté, restait sur deux défaites, dont un 4-0 qui pique contre Montpellier.En bon hérisson, Lille a ouvert le score, puis s'est retiré dans sa moitié de terrain. Jonathan Delaplace permet aux Nordistes de prendre les devants dès le quart d'heure de jeu : le premier but de toute cette soirée de Ligue 1 (au passage, merci Jonathan). La suite ? L'équipe de René Girard recule, recule. Elle sort de son trou par intermittence, mais laisse globalement la balle aux Nantais. Les hommes de Der Zakarian, eux, poussent. Et peuvent logiquement en vouloir à l'arbitre de ne pas les avoir récompensé d'un penalty, par deux fois : à la 62e, suite à une main dans la surface de Sidibé, et dans le temps additionnel, sur une autre mimine de Rozenhal cette fois. Qu'importe : à dix minutes du terme du match, Vizcarrondo s'était chargé de remettre les pendules à l'heure, d'une tête rageuse. C'est déjà ça.

  • Lens 1 – 1 Bastia
    But: Boudebouz (62') pour Bastia, Kantari (80') pour Lens.

    Lens n'avait toujours pas gagné en 2015, mais Lens pouvait revenir à la hauteur de Bastia, trois points devant au classement. Raté. Dans ce match engagé et plaisant, l'enjeu n'a pas tué le jeu. A la 55e minute, le Lensois Cyprien croit pouvoir donner l'avantage à son équipe, mais Aréola détourne le ballon sur son poteau, qui fini le boulot. Cinq minutes plus tard, le défenseur Cavaré bouscule le Bastiais Palmieri. Penalty. Boudebouz ne se rate jamais dans cet exercice, et plie l'affaire d'une panenka, tranquille. Jolie démonstration de sang-froid, insuffisante toutefois pour donner les trois points à Bastia. A la 78e minute, Alphonse Aréola semble perdre le contrôle de son corps et lâche inexplicablement une balle qui lui semblait promise. Derrière, Squillacci fait une petite faute (ok, ça se discute). Nouveau penalty. Kantari transforme et permet au Racing d'arracher le nul.Dans le dernier wagon de la Ligue 1, les équipes sont serrées comme des sardines et le moindre but compte. Autant dire que les deux équipes ne vont pas cracher sur ce petit point.

  • Lorient 0 – 0 Montpellier

    Lorient restait sur...












  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant