Des "no go zones" pour les chasseurs de Pokémon ?

le
1
Des "no go zones" pour les chasseurs de Pokémon ?
Des "no go zones" pour les chasseurs de Pokémon ?

A mesure que le jeu Pokémon Go prend de l'ampleur au niveau mondial, de plus en plus d'espaces géographiques, lieux de mémoires, endroits jugés dangereux ou même certains pays comme l'Iran, refusent d'être répertoriés comme zone de chasse aux Pokémon. Est-ce possible d'instaurer de telles "no go zones" ?Qui refuse les Pokémon?Cela va des États aux propriétaires privées en passant par certaines municipalités, des monuments historiques et des lieux de mémoire. Parmi ces derniers, le camp d'extermination d'Auschwitz, le mémorial de la Shoah à Berlin, le mémorial de Hiroshima ou encore l'ossuaire de Douaumont (bataille de Verdun), se sont plaints de l'arrivée de chasseurs de Pokémon pas toujours respectueux des lieux et de leur histoire.Certains États n'hésitent également pas à interdire le jeu sur l'ensemble de leur territoire. C'est le cas de l'Iran, via son Haut conseil de cyberespace, qui l'a banni du fait de la géolocalisation des utilisateurs nécessaire au jeu, vue comme une possibilité d'espionnage. En Arabie Saoudite voisine, le Comité permanent des recherches et des fatwas a republié un décret datant de 2001 et recommandant l'interdiction des jeux Pokémon, assimilés à des jeux d'argent, qui sont prohibés dans l'Islam.Plus largement, ce sont des privés, particuliers, commerces ou entreprises qui souhaiteraient ne plus être importunés par des chasseurs qui n'hésitent pas à entrer dans leurs locaux, sans autorisation, pour récupérer leurs animaux virtuels.Comment sont choisis Pokéstop et Arènes?Les Pokéstops permettent aux joueurs de se procurer divers accessoires pour attraper ou soigner leurs Pokémon. Les arènes, sont le lieu de rencontre où les joueurs peuvent faire s'affronter leurs animaux virtuels. Dans les deux cas, les endroits ont été choisis par Niantic, le concepteur américain de l'application.Dans ce but, l'entreprise, basée en Californie, a utilisé des données récoltées pour un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 11 mois

    Z'ont l'air futés ces deux c de la photo ......quelle misère.