Des molécules contre le cancer onéreuses

le
0
Certains médicaments présentent une efficacité faible pour un prix très élevé. Une réflexion s'impose.

Quel est le prix acceptable pour prolonger de plusieurs mois la vie d'un malade atteint d'un cancer avec des métastases? La question peut sembler d'un cynisme absolue. Elle est pourtant au centre des réflexions en économie de la santé dans tous les pays industrialisés. «Est-il éthique de dépenser 54.000 dollars pour prolonger l'espérance de vie de quelques mois en cas de cancer?» interrogeait récemment une longue enquête publiée dans le New York Times. En France, l'Académie de médecine vient enfin de se saisir de cette question, en présentant mardi les conclusions d'un groupe de travail intitulé pudiquement «Informations sur la prescription des molécules onéreuses en cancérologie». De nouvelles molécules innovantes - les fameuses thérapies ciblées - coûtent désormais très cher. Certaines prolongent effectivement de manière spectaculaire l'espérance de vie. Mais pour d'autres la médiane de survie (temps au bout duquel la moitié des patients sont toujours

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant