Des ministres invitent la gauche à croire encore en 2017

le
4
DES MINISTRES SE RÉUNISSENT POUR SOUTENIR LE BILAN DE FRANÇOIS HOLLANDE
DES MINISTRES SE RÉUNISSENT POUR SOUTENIR LE BILAN DE FRANÇOIS HOLLANDE

PARIS (Reuters) - Des membres du gouvernement ont pressé lundi la gauche de croire encore à une possible victoire en 2017, à un an d'élections présidentielle et législatives qui s'annoncent difficiles.

Alors que tous les sondages donnent François Hollande battu s'il se présente, la rencontre intitulée "Hé oh la gauche!" visait à mobiliser élus et militants socialistes et à les convaincre qu'une alternance l'an prochain n'est pas une fatalité.

"Je n'ai pas renoncé à la victoire en 2017", a dit la ministre de la Santé, Marisol Touraine, appelant les socialistes à regarder le bilan du quinquennat "la tête haute".

"Nous n'avons pas à nous cacher, nous n'avons pas à rougir", a-t-elle ajouté, en assurant que la politique menée depuis 2012 commençait à porter des fruits.

A l'origine du rassemblement, organisé dans une faculté de médecine parisienne, Stéphane Le Foll a assuré qu'"on n'est pas là pour se soigner, on est là pour se mobiliser, on est là aussi pour défendre ce que nous avons fait".

La France connaît encore des difficultés et les Français peuvent douter, a reconnu le ministre de l'Agriculture, porte-parole du gouvernement, mais les avancées depuis quatre ans sont nombreuses, pour l'école, le logement, les services publics ou l'environnement et la gauche doit selon lui le dire "avec fierté".

"N'attendons pas de revivre un 21 avril 2002 dans un an", a dit la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, également à la tribune avec les ministres écologiste et PRG, Emmanuelle Cosse et Jean-Michel Baylet. Une référence à l'élimination du candidat socialiste au premier tour de l'élection présidentielle par les candidats de la droite et du Front national.

(Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 7 mois

    IL Y A CONSENSUS SUR LE BILAN : Depuis 2012, 700 000 chômeurs de plus : le déficit de la France à 2100 milliards d'euros et ça augmente tous les jours. Toujours moins d'égalité entre salariés du privé et employés du " service dit public" et les statuts spéciaux. Toujours deux fois plus de parlementaires par habitants que les pays européens nos partenaires. Et 80 milliards d’impôts et de taxes supplémentaires depuis 2012

  • m1234592 il y a 7 mois

    Croire ... au petit Jésus socialiste ?

  • scred il y a 7 mois

    celle qui s'uni juste pour ne pas perdre les postes

  • ericlyon il y a 7 mois

    C'est quoi "la gauche" ? 30% de l'électorat qui soutiennent des partis qui n'ont rien à voir entre eux aussi divers que les 4 ou 5 composantes des verts, les deux (ou plus) partis d'extremes gauches, le parti communiste, JL Mélenchon, la gauche du PS, Martine AUBRY et ses sympathisants, Arnaud Montebourg, FH, Vals, ...