Des milliers de pro-Morsi manifestent à nouveau en Egypte

le
0
LES PARTISANS DE MOHAMED MORSI REDESCENDENT DANS LA RUE EN ÉGYPTE
LES PARTISANS DE MOHAMED MORSI REDESCENDENT DANS LA RUE EN ÉGYPTE

LE CAIRE (Reuters) - Des milliers de partisans de Mohamed Morsi sont descendus mardi soir dans les rues de plusieurs villes d'Egypte pour dénoncer le nouveau pouvoir mis en place par l'armée, deux mois jour pour jour après le renversement du président issu des Frères musulmans.

Des manifestations, les deuxièmes en quatre jours de la part de la confrérie islamiste, ont eu lieu au Caire et dans des villes du delta du Nil, de la Haute-Egypte et des abords du canal de Suez.

Aucune violence n'a été signalée dans l'immédiat au cours de ces défilés placés sous le slogan "Le coup d'Etat est du terrorisme", en réponse aux autorités qui présentent la vague de répression engagée contre les Frères musulmans comme un combat contre le terrorisme islamiste.

Depuis le renversement de Mohamed Morsi par l'armée le 3 juillet, les principaux responsables des Frères musulmans ont été arrêtés et des centaines de partisans de la confrérie ont été tués dans des affrontements avec les forces de l'ordre.

Après une brève pause dans ces violences, des organisations islamistes ont à nouveau fait descendre des milliers de manifestants dans les rues vendredi à la suite de la prière hebdomadaire. Des heurts sporadiques, notamment au Caire, ont alors fait sept morts.

Un tribunal militaire a condamné mardi des partisans de Mohamed Morsi à de longues peines de prison pour des violences survenues à Suez à la suite du démantèlement par la force de campements des Frères musulmans au Caire le 14 août.

Une personne a été condamnée à la réclusion à perpétuité, trois autres à 15 ans de prison et 45 autres à cinq ans.

Un tribunal du Caire a pour sa part ordonné mardi la fermeture du canal égyptien d'Al Djazira, chaîne panarabe de télévision financée par le Qatar, lui-même soutien des Frères musulmans, ainsi que de trois autres chaînes jugées favorables à la confrérie islamiste.

Yasmine Saleh; Bertrand Boucey pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant