Des milliers de migrants pénètrent de force en Macédoine

le , mis à jour à 00:11
0

GEVGELIJA, Macédoine, 22 août (Reuters) - Plusieurs milliers de migrants et de réfugiés sont passés samedi en Macédoine en enfonçant un cordon de police à la frontière sud. Les forces de l'ordre, qui ont fait usage de grenades assourdissantes et de leurs matraques, sont parvenues à retenir une partie des migrants, mais beaucoup ont réussi à leur échapper. Certains avaient passé plusieurs jours dehors et la dernière nuit sous la pluie. Samedi à la tombée de la nuit, des milliers d'entre eux avaient réussi à franchir la frontière, se rassemblant au niveau de la ville frontière de Gevgelija où des autocars avaient convergé, venus de différents points de Macédoine, et où plusieurs trains sont partis pour les évacuer en direction du nord, vers la prochaine étape de leur odyssée, la Serbie. "Le gouvernement met en place des trains supplémentaires. J'ignore qui s'occupe d'affréter des autocars", a déclaré une responsable du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), Alexandra Krause. Le gouvernement macédonien a décrété jeudi l'état d'urgence et avait ordonné la fermeture des frontières aux migrants, dont beaucoup viennent de Syrie, d'Afghanistan et d'Irak via la Grèce, où ils affluent au rythme de 2.000 par jour pour tenter de pénétrer dans l'espace Schengen. Vendredi, la police macédonienne avait déjà fait usage de grenades lacrymogènes et assourdissantes pour contenir la foule en colère avant d'autoriser plusieurs petits groupes - notamment des femmes et des enfants - à pénétrer en Macédoine. (Fatos Bytyci; Jean-Philippe Lefief et Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant