Des milliers de manifestants pro-islamistes à Tunis

le
0
REPORTAGE - Les partisans d'Ennahda, au pouvoir, entendent défendre le droit du mouvement à diriger le pays. Certains attaquent la France et dénoncent «une ingérence étrangère».

À Tunis

Le drapeau est immense. Il recouvre une partie de la facade du Théâtre Municipal sur l'avenue Bourguiba de Tunis. Aux couleurs d'Ennahda, le mouvement islamiste, majoritaire au pouvoir, il sera ensuite tiré au dessus de la foule, estimée à 10.000 personnes en ce samedi après-midi ensoleillé.

Sur une scène installée pour l'occasion, surplombée d'un écran géant et relayée par des haut-parleurs disposés sur toute la longueur de l'avenue, Rached Ghannouchi, leader d'Ennahda, harangue la foule: «Ennahda est la colonne vertébrale de la Tunisie et elle restera tant qu'elle sera élue!».

Un message clair à l'adresse du secrétaire général de son parti, Hamadi Jebali, chef du gouvernement qui, au soir de l'assassinat de Chokri Bélaïd le 6 février dernier, ann...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant