Des milliers de manifestants dans le centre de Hong Kong

le
0

(Actualisé, Premier ministre chinois, §§ 5-7) HONG KONG, 10 octobre (Reuters) - Des milliers de manifestants se sont rassemblés vendredi dans le centre de Hong Kong pour continuer à réclamer plus de démocratie et le départ du chef de l'exécutif, au lendemain de l'annulation par les autorités des négociations prévues dans la journée avec les étudiants. De nombreux manifestants sont arrivés avec des tentes, ce qui souligne leur intention de rester sur place. La police a demandé que soient levés les barrages qui bloquent les rues du quartier des affaires. Elle a précisé qu'elle prendrait "le moment voulu" les mesures nécessaires si le centre-ville n'est pas dégagé. Les étudiants réclament des élections libres et la démission du chef de l'exécutif local, Leung Chun-ying. En visite à Berlin, le Premier ministre chinois Li Keqiang a souligné que la politique de son gouvernement concernant Hong Kong ne changerait pas. "Le gouvernement central chinois a toujours suivi ce principe: un pays, deux systèmes. Le peuple de Hong Kong dispose d'un haut degré d'autonomie et nous voyons que, dans la pratique, cette politique n'a pas changé et ne changera pas", a-t-il dit lors d'une conférence de presse avec la chancelière Angela Merkel. "Maintenir à long terme la prospérité et la stabilité de Hong Kong n'est pas seulement dans l'intérêt de la Chine mais aussi et surtout dans l'intérêt du peuple de Hong Kong", a-t-il ajouté. Avant l'annulation des discussions, annoncée jeudi, le département hongkongais de la Justice avait invité le parquet à enquêter sur un versement de 6,4 millions de dollars (cinq millions d'euros) dont Leung Chun-ying aurait bénéficié de la part d'une société australienne. (Donny Kwok et Diana Chan avec Clare Baldwin et James Pomfret, Noah Barkin et Andreas Rinke à Berlin; Guy Kerivel pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant