Des milliers de manifestants anti-avortement à Washington

le
0
Des milliers de manifestants anti-avortement à Washington
Des milliers de manifestants anti-avortement à Washington

Plusieurs milliers de militants anti-IVG ont manifesté ce mercredi dans un froid polaire à Washington pour l'annuelle «Marche pour la vie», à l'occasion des 41 ans de la légalisation de l'avortement aux Etats-Unis.

Comme tous les ans, à l'occasion de cette manifestation considérée comme la plus importante au monde contre l'avortement, les manifestants ont envahi l'esplanade du Congrès pour un meeting avant une marche vers la Cour Suprême. Le rassemblement de cette année, auquel ont participé de nombreux jeunes, prêtres et religieuses, avait été placé sous le thème de l'adoption.

«Nous marchons parce que 56 millions d'Américains n'ont pas eu la chance de profiter de la neige», avait annoncé l'organisation «March for Life» sur son compte Twitter. «Voir tant de gens venir par ce froid, cela montre notre détermination», s'est réjoui au milieu du défilé Joe Grabowski, 50 ans, lui-même venu de l'Illinois, dans le nord des Etats-Unis.

Le pape soutient les militants

Dans le cortège, des manifestants portant souvent du jaune, la couleur de la marche, brandissent des pancartes «Mettez fin à l'avortement» ou «Choisissez la vie». «Depuis un an, nous avons connu quelques grands succès et quelques grandes défaites, mais de plus en plus de gens se déclarent pro-life», a assuré Valerie Baronkin, 57 ans, originaire de Caroline du Sud.

Dans un tweet envoyé mercredi, le pape François a affirmé «se joindre par la prière» à la marche : «Que Dieu nous aide à respecter toutes les vies, spécialement celles des plus vulnérables».

I join the March for Life in Washington with my prayers. May God help us respect all life, especially the most vulnerable? Pope Francis (@Pontifex) 22 Janvier 2014

Le président Barack Obama a pour sa part réaffirmé son soutien à la décision de la Cour Suprême et «le principe qui la guide : le droit de chaque femme de faire ses propres choix concernant son corps et sa ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant