Des milliers de communes françaises surendettées

le
0
Dexia aurait accordé pour 25 milliards d'euros de prêts structurés avant la crise, dont certains sont devenus toxiques, à 5500 entités publiques. Le surcoût de ces crédits était évalué à 3,9 milliards d'euros à la fin 2009, selon Libération . »Les collectivités se groupent pour emprunter

La faillite de milliers de communes, collectivités territoriales et établissements publiques français tend à devenir une réalité. De fait, 5500 entités publiques ont souscrit à des prêts toxiques entre 1995 et 2009, selon un document confidentiel de la banque Dexia révélé par Libération.

Ainsi, au plus fort de la bulle financière, le spécialiste du financement des collectivités territoriales aurait attribué pour 25 milliards d'euros de prêts structurés, dont certains sont devenus toxiques, à ses clients, souligne le quotidien. «Selon l'estimation faite par la banque, le surcoût de ces emprunts était évalué à 3,9 milliards d'euros à la fin 2009» avance le journal avant d'ajouter «ce qui veut dire que les collectivités devraient payer une pénalité de cet ordre».

Dexia réfléchit à des poursuites judiciaires

Des chiffres contestés par la banque franco-belge. «Non seulement Dexia les conteste mais examine toutes les suites juridiques à donner pour dü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant