Des milliers d'habitants fuient Mossoul jour après jour

le
0
    par Isabel Coles 
    CAMP DE HAMMAM AL ALIL, Irak, 10 mai (Reuters) - Des 
milliers de personnes fuient Mossoul jour après jour depuis que 
l'armée irakienne a engagé l'offensive finale contre les 
derniers quartiers tenus par les djihadistes de l'Etat 
islamique, la semaine dernière dans le nord-ouest de la ville. 
    Plus de 22.000 habitants ont quitté cette grande métropole 
du nord de l'Irak depuis que les forces gouvernementales ont 
ouvert un nouveau front, le 4 mai, pour tenter de déloger 
définitivement l'EI, ont déclaré mercredi les Nations unies, qui 
citent des chiffres du gouvernement de Bagdad. 
    Au cours des seuls deux derniers jours, 11.000 habitants ont 
franchi le centre de contrôle de Hammam al Alil, au sud de 
Mossoul. 
    Les djihadistes n'hésitent pas à tirer sur les personnes qui 
tentent de s'enfuir, même si certains habitants ont pu négocier 
leur départ en acceptant d'emmener avec eux les familles de 
membres de l'EI, a expliqué un homme de 40 ans, Oumm 
Abdelrahman, qui a pu fuir mardi soir le quartier de Moucherfa. 
    Ils viennent grossir l'exode de quelque 616.000 habitants 
qui ont fui la ville en sept mois d'offensive de l'armée. Plus 
des deux tiers d'entre eux proviennent de la partie ouest de 
Mossoul, que les troupes ont attaquée en février après avoir 
repris la partie orientale. 
    Les djihadistes sont désormais retranchés dans la partie 
nord-ouest de la ville, qui comprend le centre historique, la 
grande mosquée Al Nouri et son minaret penché où flotte depuis 
juin 2014 le drapeau noir de l'EI. 
    "Il n'y a ni eau ni vivres. Les bombardements sont 
continuels", déclare Oumm Abdelrahman. "Même le blé se fait 
rare", ajoute-t-il.  
    L'EI incendie les véhicules civils pour créer des écrans de 
fumée et ralentir la progression de l'armée. 
 
 (Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant