Des milliers d'Equatoriens bravent la pluie pour le pape François

le , mis à jour à 19:55
0

(actualisé avec déclaration) QUITO, 7 juillet (Reuters) - Des milliers de fidèles ont campé toute la nuit à Quito, capitale de l'Equateur située à près de 3.000 mètres d'altitude, au mépris du vent et de la pluie pour assister mardi à une messe du pape François. Près d'un million de personnes -- un chiffre élevé dans un pays qui compte 15 millions d'habitants, ont assisté à cet office, alors que la veille, le pape argentin avait déjà réuni environ 800.000 personnes pour une messe célébrée à Guayaquil, la plus grande ville d'Equateur. Dans son homélie, le souverain pontife a salué la conviction et la force du "cri pour la liberté" lancé dans la région lorsque le sous-continent s'est émancipé de la tutelle européenne. "Mais l'histoire nous apprend que l'on avance seulement lorsque l'on met de côté ses différences personnelles", a dit le pape devant la foule réunie au parc du Bicentenaire de Quito. François effectue une tournée dans trois pays qui comptent parmi les plus petits et les plus pauvres d'Amérique du Sud -- l'Equateur, la Bolivie où il doit atterrir mercredi, et le Paraguay. Cette visite pontificale est l'occasion d'une trêve politique en Equateur, où des manifestants ont défilé contre des hausses d'impôts durant les jours précédant l'arrivée de François. Pas d'accalmie en revanche pour le climat: les pluies torrentielles, le vent mordant et le soleil de plomb ont mis à l'épreuve les fidèles qui ont campé -- parfois deux nuits consécutives -- dans le Parc du bicentenaire, le site d'un ancien aéroport où la messe de mardi a été célébrée. "Voilà quelqu'un qui a réellement changé l'Eglise et changé la façon de penser de la jeunesse", s'est enthousiasmée Veronica, une étudiante de 23 ans, qui s'est installée dès lundi matin à 6h00. Après son étape équatorienne, François prendra mercredi la direction de La Paz, une autre ville andine située en altitude. (Girish Gupta; Simon Carraud et Nicolas Delame pour le service français, édité par Jean-Philippe Lefief)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant