Des milliers d'enthousiastes se préparent à observer la "super Lune"

le
0
La Lune atteindra son périgée, son point le plus proche de la Terre, à 11H22 GMT et sera pleine à 13H52 GMT. Elle sera visible, une fois la nuit tombée, partout dans le monde. (GIUSEPPE CACACE / AFP)
La Lune atteindra son périgée, son point le plus proche de la Terre, à 11H22 GMT et sera pleine à 13H52 GMT. Elle sera visible, une fois la nuit tombée, partout dans le monde. (GIUSEPPE CACACE / AFP)

(AFP) - Des milliers d'enthousiastes se rendaient lundi au sommet de gratte-ciel et sur des plages en Asie-Pacifique pour observer à la nuit tombée la pleine Lune qui devrait être géante et offrir un spectacle inédit depuis près de 70 ans.

Ce phénomène de "super Lune" va se produire avec la concomitance de deux phénomènes astronomiques: la phase de pleine Lune tombe presque au moment où l'astre est au plus près de la Terre, et elle apparaît donc plus brillante et plus grande que la normale de jusqu'à 14%, selon la Nasa.

La Lune, qui doit atteindre son point le plus proche de la Terre à 11H22 GMT et être pleine à 13H52 GMT, sera visible une fois la nuit tombée, partout dans le monde, à commencer par l'Asie-Pacifique. Mais le spectacle dépendra avant tout de la météo, le ciel devant être dégagé pour profiter de l'événement.

Au Japon, des centaines de personnes se sont rassemblées dès dimanche sur le toit d'un gratte-ciel de 53 étages à Tokyo pour observer la Lune un jour à l'avance, certains étant déjà émerveillés par la taille de l'astre.

"Nous sommes impressionnés de la voir si grande", a déclaré Kengo Shinmura, venue avec sa petite amie.

A Sydney, des milliers de personnes sont attendues à Bondi Beach, l'une des plages les plus célèbres de la ville australienne, pour observer le lever de Lune. Plus de 17.000 amateurs ont déjà annoncé leur venue sur la page Facebook créée spécialement à cet effet par l'auteur Gavin McCormack.

Les plages de Bali, île la plus touristique d'Indonésie, devraient également attirer nombre d'enthousiastes. Des surfeurs devraient profiter eux des plus grandes vagues au moment de la pleine "super Lune", grâce l'influence de l'astre sur les marées.

- Plus de lumière -

La lune sera lundi à "seulement" 356.509 km de la Terre, contre une distance moyenne de 384.400 km. Il faut remonter au 26 janvier 1948 pour avoir une super Lune dont la distance avec la Terre soit inférieure, et il faudra attendre le 25 novembre 2034 pour que la Lune se rapproche davantage de la Terre, selon Pascal Descamps, de l'Observatoire de Paris.

De plus, "comme le système Terre/Lune se rapprochera du moment de l'année où il est le plus proche du Soleil (le 4 janvier 2017), la Lune recevra plus de lumière du soleil que d'habitude, ce qui va également augmenter sa luminosité apparente", explique l'Association astronomique irlandaise (IAA).

Si la météo le permet, le phénomène sera visible de partout à l'oeil nu. Mais avec des jumelles ou un télescope, la surface lunaire pourra être observée comme jamais.

Des équipements spéciaux seront ainsi proposés au public dans plusieurs pays comme la Thaïldande, où l'Institut national de recherche astronomique a mis en place des téléscopes dans plusieurs villes.

Même chose à Taïwan. Le Musée astronomique de Taipei va installer plusieurs téléscopes dans le centre-ville, et des amateurs sont attendus au sommet de la Tour 101, l'un des gratte-ciel les plus élevés au monde.

A New Delhi, les amateurs de super Lune vont devoir braver la pollution atmosphérique pour observer le phénomène astronomique qui devrait plus visible dans des endroits isolés, loin de la pollution des grandes villes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant