Des militants protestant contre des massacres arrêtés en RDC

le
0
    KINSHASA, 14 mai (Reuters) - La police a arrêté samedi à 
Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), 
au moins quatre militants qui protestaient contre l'incapacité 
des autorités et des casques bleus à empêcher des massacres dans 
la région. 
    Une quinzaine de militants s'étaient rassemblés dans le 
calme devant le siège de la mission de l'Onu quand la police les 
a violemment dispersés à coups de matraques.  
    Quatre ont été interpellés et trois ont été blessés, a 
déclaré José Maria Aranaz, directeur du bureau des droits de 
l'homme de l'Onu en RDC.  
    Plus de 500 personnes ont été tuées dans des raids depuis 
octobre 2014 près de la ville de Beni, dans le nord-est de la 
RDC. Le gouvernement et l'Onu imputent la plupart de ces 
attaques à un groupe islamiste ougandais mais pour des 
analystes, d'autres éléments, y compris parmi l'armée 
congolaise, sont également impliqués.  
 
 (Aaron Ross; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant