Des militants démocrates relâchés à Hong Kong

le
0
 (Actualisé avec visite de Xi Jinping dans une garnison) 
    HONG KONG, 30 juin (Reuters) - La police de Hong Kong a 
relâché vendredi 26 militants démocrates qui avaient été 
interpellés à la veille de l'arrivée du président chinois Xi 
Jinping pour le vingtième anniversaire de la rétrocession du 
territoire à la Chine. 
    Dans un communiqué, la police précise que les 26 militants 
concernés, dont Joshua Wong, chef de file du mouvement de 
contestation de 2014, ont été remis en liberté sous caution et 
devront se présenter aux autorités fin septembre. 
    Les 26 ont été interpellés mercredi alors qu'ils s'étaient 
réunis sur un monument commémorant la rétrocession du territoire 
le 1er juillet 1997 pour réclamer l'instauration d'une 
démocratie pleine et entière. 
    Leur arrestation a précédé de vingt-quatre heures l'arrivée 
à Hong Kong du président Xi Jinping, qui doit participer aux 
cérémonies commémorant le vingtième anniversaire de la 
restitution du territoire à la Chine après 156 ans de présence 
britannique.   
    Le dirigeant chinois, qui n'était jamais venu à Hong Kong 
depuis son arrivée à la tête du pouvoir central, il y a cinq 
ans, s'est rendu vendredi dans la garnison de Shek Kong, située 
dans les Nouveaux territoires, où, juché à l'arrière d'un 
véhicule de commandement, il a passé en revue plus de 3.000 
soldats de l'Armée populaire de libération (APL). 
    Le nombre exact de soldats chinois déployés à Hong Kong est 
inconnu, mais des diplomates étrangers l'estiment entre 8.000 et 
10.000, dont des soldats d'infanterie et des membres des forces 
spéciales, répartis dans plusieurs garnisons et bases héritées 
de l'armée britannique. 
    Ces soldats vivent isolés de la population de Hong Kong, où 
la sécurité relève des prérogatives de la police locale. 
    Le défilé militaire organisé vendredi à l'occasion de la 
venue de Xi, en présence d'invités triés sur le volet, était 
sans précédent depuis la restitution de Hong Kong à la Chine. 
    Le président chinois assistera samedi à l'investiture de la 
nouvelle cheffe de l'exécutif de la "région administrative 
spéciale", Carrie Lam. 
 
    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ 
Vingt ans après, les jeunes démocrates de Hong Kong maintiennent 
leur campagne      
ESSAI PHOTOGRAPHIQUE Hong Kong, 1997-2017    http://reut.rs/2sjouvb 
ENCADRE Les inégalités ont explosé à Hong Kong      
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^> 
 (Donny Kwok et Greg Torode; Henri-Pierre André pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant