Des militaires français en Irak en mission formation

le
0

PARIS (Reuters) - Une quarantaine de militaires français vont être déployés dans les prochains jours et semaines en Irak pour former les forces irakiennes et les combattants kurdes dans le cadre de la lutte contre l'Etat islamique (EI), a annoncé jeudi l'état-major.

"Nous allons entrer dans la phase de déploiement de la participation française à la mission 'advise and assist'", a indiqué le porte-parole des armées, le colonel Gilles Jaron, lors d'un point presse.

Deux détachements d'instruction opérationnelle (DIO) vont ainsi être déployés en Irak, un à Erbil, capitale du Kurdistan irakien, et un à Bagdad, composé chacun d'une dizaine d'hommes.

Un DIO dure en règle générale de deux à trois mois.

"Ces spécialistes du génie interviendront pour former les combattants pershmergas et les forces de sécurité irakiennes dans le domaine du contre IED", a expliqué le colonel Jaron, faisant référence aux engins explosifs improvisés.

"Daech (acronyme arabe de l'Etat islamique, NDLR) utilise beaucoup le système des engins explosifs improvisés pour frapper les pershmergas et les forces de sécurité irakiennes", a-t-il souligné.

Parallèlement, une vingtaine d'hommes vont être déployés à Bagdad "dans les jours et semaines à venir" pour conseiller une division irakienne, d'un volume de 500 hommes, dans le cadre d'une mission d'assistance aux états-majors et aux forces de sécurité irakiennes.

"Nous les conseillerons en matière de préparation d'opérations, de synchronisation des efforts face à l'adversaire, de gestion des appuis (tirs d'artillerie, aviation), et du suivi de la situation tactique", indique le colonel Jaron.

Quelque 800 militaires français sont engagés depuis le 19 septembre dans le cadre de l'opération "Chammal" en soutien aux forces irakiennes contre les djihadistes de l'EI qui ont pris le contrôle de vastes pans de territoire en Irak et en Syrie au cours de l'été.

Neuf Rafale, un avion ravitailleur, un avion radar, un avion de patrouille maritime sont actuellement déployés sur la base française d'al-Dhafra, aux Emirats arabes Unis. Six Mirage 2000-D sont déployés en Jordanie. Une frégate anti-aérienne est également mobilisée dans le golfe arabo-persique.

Avec cette nouvelle mission de formation et de conseil, la France reste dans sa logique initiale qui est "d'appuyer les forces de sécurité irakiennes qui seront chargées elles d'aller sur le terrain pour aller au contact de Daech", souligne le colonel Jaron. "Nous ne sommes pas dans une logique où nous nous porterons au contact de l'adversaire".

(Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant