Des militaires américains au Liberia pour mener des tests Ebola

le
0

WASHINGTON, 8 octobre (Reuters) - Une vingtaine de spécialistes militaires américains vont mener des tests sur le virus Ebola dans des laboratoires déployés au Liberia, ont annoncé mardi les autorités militaires américaines. Selon le général David Rodriguez, chef des forces américaines en Afrique, trois laboratoires mobiles ont été installés au Liberia et quatre autres sont estimés nécessaires pour organiser des tests qui permettront de faire la distinction entre les personnes infectées par le virus Ebola et celles qui ont contracté des maladies aux symptômes similaires comme le paludisme. Chaque laboratoire sera doté d'une équipe de trois ou quatre experts entraînés à travailler dans les environnements les plus difficiles (chimiques, nucléaires), a déclaré le général lors d'un point de presse au Pentagone. Les effectifs militaires américains chargés de lutter contre la propagation du virus Ebola au Liberia et au Sénégal s'élèvent à 348 personnes. Le général Rodriguez a été autorisé à envoyer 3.900 hommes supplémentaires si nécessaires. Il a dit estimer à ce stade que leur mission durerait un an et que le coût de l'opération militaire serait de 750 millions de dollars (600 millions d'euros) pour les six prochains mois. Les militaires qui seront envoyé au Liberia dans les mois à venir seront surtout des ouvriers chargés de construire des unités de soins. Selon le général Rodriguez, les autorités sanitaires estiment qu'a moins 70% des personnes ayant contracté le virus doivent être suivies dans des centres de traitement pour que la propagation de la maladie ralentisse. Selon le secrétaire adjoint à la Défense Andy Weber, le Pentagone travaille avec ses partenaires internationaux pour faire en sorte qu'il y ait plus de lits que de patients, de façon à pouvoir les isoler pour contenir la maladie qui, a-t-il souligné, a commencé à se propager de façon "exponentielle" en août. (Danielle Rouquié pour le service français, édité par)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant