Des migrants ont tenté de s'introduire dans le tunnel sous la Manche

le
0
Un policier et des migrants tentant de passer la frontière vers la Grande-Bretagne, le 3 décembre.
Un policier et des migrants tentant de passer la frontière vers la Grande-Bretagne, le 3 décembre.

Les autorités ont pris la décision de fermer brièvement l’autoroute A16.

Plusieurs centaines de migrants ont tenté de s’introduire sur le site d’Eurotunnel, près de Calais, vendredi 25 décembre dans l’après-midi. Les autorités ont brièvement fermé l’autoroute A16 dans les deux sens par mesure de sécurité.

« Vers 16 heures, quelques centaines de migrants, par petits groupes, ont tenté de s’introduire sur le site », a indiqué la préfecture du Pas-de-Calais, précisant que les forces de police avaient repoussé les migrants qui se sont « repliés » vers le camp où survivent au moins 4 500 candidats à l’exil.

Par précaution et « étant donné que le trafic routier était faible en ce jour », les autorités ont décidé de couper pendant 30 minutes le trafic sur l’A16 dans les deux sens à hauteur des sorties qui mènent vers le Tunnel sous la Manche en mettant en place des déviations. La circulation a repris vers 17 heures.

Une sécurité renforcée Ces tentatives désespérées d’intrusion sur le site de 650 hectares d’Eurotunnel de centaines de migrants souhaitant rejoindre la Grande-Bretagne restent régulières malgré une très forte présence policière et une sécurisation accrue des abords de l’enceinte.

Il y a une semaine, un millier de migrants avaient déjà tenté de forcer le passage vers l’Angleterre, donnant lieu à des scènes rappelant « une guérilla urbaine », selon les termes du procureur de la République de Boulogne-sur-Mer.

Fin octobre, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve avait affirmé que « depuis le 25 octobre, il n’y a plus un migrant qui p...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant