Des membres du Hamas auraient projeté de tuer Lieberman

le
0

(Actualisé avec réaction du Hamas) JERUSALEM, 21 novembre (Reuters) - Quatre Palestiniens soupçonnés de préparer un attentat contre le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, ont été arrêtés cet été en pleine guerre de Gaza, ont annoncé tard jeudi soir les services de sécurité intérieure israéliens. Dans un communiqué, le Shin Bet précise que trois des suspects sont des membres du Hamas, le Mouvement de la résistance islamique qui contrôle la bande de Gaza. La cellule projetait de tendre une embuscade contre Lieberman sur le trajet de l'implantation juive de Nokdim, en Cisjordanie, où il possède une maison, et de l'assassiner à la roquette anti-char. Des missions de surveillance avaient été menées et le groupe tentait de se procurer un lance-roquette. Selon le Shin Bet, les suspects, qui sont passés aux aveux, espéraient que la mort de Lieberman amènerait Israël à mettre fin à la guerre de Gaza. Le complot a été mis au jour et déjoué lors de la guerre dans Gaza en juillet-août dernier. La révélation du Shin Bet intervient dans un moment de tensions exacerbées entre Israéliens et Palestiniens. Le Hamas a réagi en se disant dans l'incapacité de confirmer ou démentir les révélations du Shin Bet. "Nous n'avons aucune information sur ce sujet", a dit son porte-parole, Sami Abou Zouhri. "Cependant, nous soulignons que les dirigeants de l'occupant (ndlr, Israël), qui sont responsables de la mort d'enfants et de femmes et de la profanation de sites sacrés, sont des cibles légitimes de la résistance", a-t-il ajouté. (Dan Williams avec Nidal al Mughrabi à Gaza; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant