Des médecins décident de vendre des complémentaires santé

le
2

Les professionnels de santé à l'origine de ce nouveau courtier promettent des frais de gestion très faibles. Leurs tarifs sont compétitifs, sans pour autant être les plus bas du marché.

Une complémentaire santé créée par des médecins, ça ressemble à quoi? Des praticiens viennent de créer une société de courtage, Lamédecinelibre, pour commercialiser des contrats de complémentaire santé, indique Le Parisien. L'idée est née octobre 2012. La France est alors en plein débat sur les dépassements d'honoraires. Un accord est en négociation à l'époque pour limiter les tarifs libres des médecins, ce à quoi s'oppose le collectif «les médecins ne sont pas des pigeons».

Quelques praticiens au sein de ce mouvement en marge des syndicats professionnels ont donc décidé de créer une complémentaire santé qui rembourserait les prestations des médecins, même s'ils dépassent très largement les tarifs de la Sécu. Il s'agit, selon eux, de lutter contre une médecine «low-cost» générée par les tarifs jugés très bas - car rarement revalorisés - de l'Assurance-maladie, notamment en chirurgie. «C'est la réponse des médecins à la campagne des mutuelles, alliées au gouvernement, contre les compléments d'honoraires», estime pour sa part Jean-Paul Hamon, président du syndicat FMF (Fédération des médecins de France), proche des créateurs de la nouvelle société.

Une offre très haut de gamme

Deux ans après, voilà donc lancée Lamédecinelibre. Première surprise: la première de ses deux offres, d'entrée de gamme, ne rembourse pas les dépassements d'honoraires, sauf pour le dentaire. Mais elle comprend deux consultations de prévention de 40 euros chacune. La deuxième offre, très haut de gamme donc beaucoup plus onéreuse (plus de 100 euros par mois), rembourse pour sa part les tarifs des médecins jusqu'à 300% du tarif sécu pour la chirurgie, et 400% pour des consultations chez le médecin spécialiste... Un niveau qui entre dans la catégorie «dépassement excessif» telle que définie par l'Assurance-maladie, et entraîne des poursuites, s'il est réitéré trop souvent par le médecin. «L'innovation de cette société de courtage sert d'abord les professionnels de santé avant de rendre service au patient», estime ainsi Mathieu Escot, de l'UFC-Que Choisir.

«Nous permettons au praticien de fixer lui-même le juste prix de sa prestation, et nous limitons le reste à charge des patients, explique Renaud Pellet, porte-parole de la nouvelle société. Nous évitons aussi les surcoûts en rognant au maximum sur les frais de gestion.» Lamedecinelibre promet en effet que l'argent des assurés ne servira pas à financer de la publicité. «Les professionnels de santé voient dans les frais de gestion colossaux des complémentaires santé (22% du total des cotisations soient 7,3 milliards d'euros en 2010) un potentiel réservoir pour la promotion d'une médecine de qualité bien rémunérée», analyse le nouveau courtier sur son site. Lamedecinelibre promet pour sa part des frais de gestion plafonnés au niveau très bas de 15%, contre 22,8% pour les mutuelles, 29,5% pour les assureurs et 16,1% pour les institutions de prévoyance.

Il n'en tire pas pour autant des prix beaucoup plus bas que la concurrence. «Leur rapport qualité-prix se tient, estime Mathieu Escot. Leur offre semble compétitive, sans être beaucoup moins cher qu'ailleurs. Bref, leur offre ne devrait pas dynamiter le marché.» Lamedecinelibre s'adresse d'ailleurs au départ plutôt aux professionnels de santé, le démarchage s'effectuant notamment dans les congrés médicaux et auprès des organisations professionnelles. Les premiers assurés promettent toutefois d'en parler autour d'eux ou d'afficher la publicité de Lamedecinelibre dans leur salle d'attente.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • margot99 le lundi 6 oct 2014 à 21:30

    "d'afficher la publicité de Lamedecinelibre dans leur salle d'attente." : un cabinet médical n'et pas un support de publicité. l'Ordre des Médecins interdit TOUTE publicité. seule les compétences du médecin reconnues par l'ordre sont affichables (en plus de adresse, tel...).

  • pichou59 le lundi 6 oct 2014 à 18:03

    c'est pas donné!!