Des marchés assainis, mais saint-thomistes

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - La correction de 13 % du CAC 40 depuis son point haut de début juin devrait avoir assaini durablement les actions européennes. A la grande différence des 10 % de cet été, les indices ne devraient pas rebondir cette fois. Les magiciens, Janet Yellen et Mario Draghi, ne font plus rêver et les gérants ont perdu depuis leurs illusions sur l'accélération de la reprise européenne.

Priorité désormais aux faits, bilan de la Banque centrale européenne dont l'augmentation est nécessaire pour consolider la baisse de l'euro, et toute la série des indicateurs avancés, PMI de Markit attendus ce jeudi 23 octobre et sentiment économique d'Eurostat annoncés jeudi 30 en passant par Ifo le 27 (valorisé à 102 par ZEW, ce qui correspond à une croissance nulle). 

Fini aussi le rêve italo-français d'une relance allemande, alors que nos voisins sont au plein emploi ! Il aurait fallu s'alarmer avant de la baisse du chômage outre-Rhin et donc réformer à notre tour. L'euro n'a vu le jour en'99 que grâce à la convergence des taux de chômage, qui permettait aux postulants de partager la même politique monétaire.

Les actions européennes ne sont plus surévaluées

Alors que les fonds spéculatifs, les fameux « hedge funds », font à nouveau figure d'accusés, rarement au contraire les marchés n'ont paru aussi rationnels. Avec l'éclatement de la bulle naissante, les valorisations, généralement élevées quand les profits sont bas (relation inverse),

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant