Des manifestants pénètrent sur un site nucléaire russo-finlandais

le
0
    HELSINKI, 26 avril (Reuters) - Des manifestants 
antinucléaires ont pénétré mardi sur un site où doit être 
construit un réacteur fourni par le consortium public russe 
Rosatom, le jour même du 30e anniversaire de la catastrophe de 
Tchernobyl. 
    Selon la police, une cinquantaine de manifestants se sont 
réunis près du site de Fennovoima, dans le nord de la Finlande. 
Un groupe est parvenu à pénétrer sur le site tandis que les 
autres manifestants se sont allongés sur la route qui y mène, 
ont dit les autorités. 
    Heli Haikola, qui représente Fennovoima, a précisé qu'une 
dizaine de manifestants étaient entrés sur le site sans empêcher 
le travail de s'y poursuivre. 
    "Nous voulons que l'on se rappelle que la centrale de 
Tchernobyl a été construite par le prédécesseur de Rosatom. Je 
ne commercerais pas avec quelqu'un qui a un tel passé", a 
déclaré à Reuters Venla Simonen, membre du collectif Stop 
Fennovoima. 
    L'Ukraine a célébré ce mardi le trentième anniversaire de la 
catastrophe nucléaire de Tchernobyl en rendant notamment hommage 
aux "liquidateurs", ces pompiers et soldats envoyés sur le site 
sans aucune protection dans les heures qui ont suivi l'explosion 
et dont beaucoup ont perdu la vie.  
    La catastrophe a provoqué une augmentation considérable du 
niveau de la radioactivité en Finlande, où les projets 
nucléaires ont été gelés pendant une décennie. 
    Rosatom a une participation de 34% dans Fennovoima, qui sera 
la sixième centrale nucléaire de Finlande. Le groupe russe 
fournira le réacteur tout en organisant le financement du projet 
d'un montant estimé à 7 milliards d'euros. 
    D'une capacité de 1.200 mégawatts, le réacteur nucléaire 
doit entrer en service en 2024. 
 
 (Tuomas Forsell,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant