Des manifestants opposés au projet de loi ouvrant aux homosexuels le droit au mariage et à l'adoption, à Lille, le 23 octobre 2012

le
4

Des manifestations ont rassemblé mardi dans 75 villes de France des opposants au projet de loi ouvrant aux homosexuels le droit au mariage et à l'adoption, à l'appel de l'association pro-vie Alliance Vita.Ainsi, à La Défense près de Paris, environ 700 personnes se sont rassemblées à la mi-journée, a constaté une journaliste de l'AFP. A Lyon, elles étaient environ 300, selon la police, et 200 à Lille.L'association Alliance Vita, fondée notamment par Christine Boutin en 1993, et qui se dit aconfessionnelle et apolitique, avait appelé à des manifestations "pour protéger l'enfant".Scandant "Un papa. Une maman. On ne ment pas aux enfants", les manifestants ont réclamé que l'"enfant soit remis au coeur du débat", a déclaré le délégué général de l'association, Tugdual Derville présent à la manifestation de La Défense.Assis devant l'Arche de La Défense, les manifestants, les hommes vêtus de noir ou de vert d'un côté, les femmes vêtues de blanc ou rose de l'autre, symbolisaient "la parité homme-femme" car "chacun a besoin, pour trouver son équilibre, d'un papa et d'une maman", selon un communiqué d'Alliance Vita.Des "mêlées symbolisant un oeuf", selon l'organisation, ont été formées avant de s'ouvrir pour laisser sortir un jeune portant des ailes, sur lesquelles figuraient les mots "papa" et "maman", avec "Mamma mia" de Queen ou d'Abba en fond sonore.La même scénographie était prévue dans les différentes villes où des rassemblements étaient organisés mardi, comme en Avignon, où la police a compté 140 personnes, selon la police.Parmi elles, un prêtre de 42 ans, venu "témoigner de la joie" qu'il a eu "d'avoir l'affection d'un père et d'une mère", a expliqué que "l'union des homosexuels ne donne pas la vie".A Strasbourg, une centaine de militants ont manifesté place Kléber, alors qu'environ 80 personnes, membres des Jeunesses socialistes, des Verts et du Parti de gauche, séparés par un important dispositif policier, scandaient "le mariage n'a pas de sexe" et "non aux cathos intégristes".A Lille, face aux 200 militants rassemblés, une trentaine de contre-manifestants ont réclamé "l'égalité pour tous", notamment des membres de la Lesbian & Gay Pride."Dans mon expérience d'élue, j'ai vu tellement d'enfants avec un papa et une maman abandonnés, malheureux, torturés parfois. Ma priorité en termes d'adoption et de mariage, c'est le bonheur", a expliqué Martine Filleul, vice-présidente PS du Conseil général du Nord.Des manifestations ont également été organisées à Bordeaux, Lyon, Poitiers, Marseille et La Roche-sur-Yon et d'autres étaient prévues à Angers, Orléans et Rennes."Nous nous félicitons de la parité au sommet de l'Etat mais là, on veut l'effacer", a déclaré M. Derville, se demandant de quel droit le gouvernement pouvait décider à la place des enfants de "se passer de la parité biologique et de la parité éducative".Selon lui, "la mobilisation des maires montre que c'est un débat citoyen". "On souhaite que des parlementaires de gauche prennent la parole", a ajouté M. Derville.Un appel à une manifestation nationale devrait être lancé durant l'hiver, selon Alliance Vita.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 23 oct 2012 à 19:40

    •Ils savent que C une forfaiture...mais ils sont sans courage pour revenir sur une ineptie pareille...on était près à leurs pardonner beaucoup de choses au PS, vu leur inexpérience, MAIS CA...JAMAIS !!!...Tous ces PETITS MALHEUREUX qui vont le payer toute leur vie !...UNE MONSTRUOSITE !!!...Qui ne restera pas sans une PUNITION DIVINE !!!...et quelque soit le DIVIN !!!...

  • mlaure13 le mardi 23 oct 2012 à 19:39

    On voit facilement « l’enfer » que vont vivre ces petits » bouts de choux »….A l’école, dans la rue, partout, ils seront des « souffres douleurs » … Fille ou fils de « gouines »…Fils ou fille de « Pédés » …Etc…Etc…TRES TRES BEL AVENIR, pour ces enfants…On en reparlera plus tard, mais malheureusement, IL SERA TROP TARD !!!...Et pourquoi… pour flatter l’égo d’une poignée d’individus mal dans leur peau ?! Les « minorités du DIABLE » !!!...

  • mlaure13 le mardi 23 oct 2012 à 19:39

    Les maires auront des cas de conscience sur ce sujet, et la loi doit en tenir compte. Après tout, les médecins ont le droit de refuser de pratiquer une IVG. Pourquoi un maire ne pourrait-il pas bénéficier d'un droit de retrait s'il ne souhaite pas célébrer des unions entre deux personnes de même sexe ? Il y a un modus vivendi à trouver entre le respect de la loi et le respect des consciences.

  • gde-lamb le mardi 23 oct 2012 à 19:19

    Quelle responsabilité aura la gauche devant l'Histoire ! La permissivité sous toutes ses formes afin d'obtenir des voix, c'est à chaque fois la même tactique mais il va falloir que cela cesse car le pays doit à chaque fois subir les conséquences de cette politique ... Alors qu'on attende pas qu'ils aient tout cassé pour les chasser !