Des manifestants moldaves campent pour dénoncer la corruption

le
0

CHISINAU, 7 septembre (Reuters) - Plusieurs dizaines de manifestants ont installé lundi matin un campement dans le centre de Chisinau, la capitale de Moldavie, pour réclamer la démission du président Nicolae Timofti et d'autres hauts responsables qu'ils accusent de corruption. Cette action de protestation fait suite à une grande manifestation qui a rassemblé dimanche des dizaines de milliers de personnes dans les rues de Chisinau, du jamais vu dans l'ex-république soviétique, pour dénoncer un vaste scandale bancaire. L'équivalent d'un milliard de dollars, soit environ un huitième du produit intérieur brut, a disparu du système bancaire en avril dernier, provoquant une forte dépréciation du leu, la monnaie nationale, qui alimente l'inflation dans un pays au niveau de déjà très faible. Parmi les cibles des manifestants figuraient deux des plus riches oligarques du pays, Vladimir Plahotniuc et l'ancien Premier ministre Vlad Filat. "Notre mouvement va se poursuivre de manière permanente. Les gens ne partiront d'ici que lorsque leurs exigences auront été entendues", a prévenu Valentin Dolganiuc, de la plateforme civique Dignité et justice, qui a mis en place le campement de 80 tentes où quelque 150 personnes se sont installées. "Nous avons le devoir de reprendre le pays aux oligarques et aux bandits qui nous l'ont volé", a déclaré Elena Cebanu, une infirmière de 26 ans qui a passé la nuit sur place. (Alexander Tanas; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant