Des manifestants auraient envahi l'ambassade saoudienne à Téhéran

le
0
    DUBAI, 2 janvier (Reuters) - Des manifestants auraient 
envahi dans la nuit de samedi à dimanche l'ambassade d'Arabie 
saoudite à Téhéran et commencé à y allumer des incendies, selon 
des photographies diffusées sur les réseaux sociaux. 
    L'Arabie saoudite a annoncé samedi l'exécution du cheikh 
Nimr al Nimr, un dignitaire chiite considéré comme une figure de 
la contestation dans le royaume, ce qui a soulevé l'indignation 
en Iran et dans la communauté chiite. 
    Une manifestation avait été organisée devant l'ambassade 
saoudienne dans la capitale iranienne pour dénoncer cette 
exécution.  
    Une photo diffusée sur les réseaux sociaux montre des 
manifestants devant le bâtiment et de petits incendies à 
l'intérieur. Un autre cliché montre une salle saccagée et des 
meubles brisés, sous un portrait du roi Salman d'Arabie 
saoudite. Reuters n'a pu confirmer dans l'immédiat 
l'authenticité de ces images. 
    Certains des clichés ont été diffusés sur Twitter par Abas 
Aslani, présenté comme un ancien responsable des agences de 
presse iraniennes Tasnim et Fars. 
    D'autres images montrent apparemment des policiers iraniens 
en train de disperser les manifestants. 
 
 (Sam Wilkin, Guy Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant