Des maisons design sur un des plus beaux golfs d'Espagne

le
0

Les golfeurs connaissent bien PGA Catalunya, l’un des parcours les plus fameux d’Espagne, tout près de Gérone. Les amoureux d’architecture contemporaine vont le découvrir.

C’est, aux dires des connaisseurs, un des plus beaux golfs d’Espagne. Son nom? PGA Catalunya, à un quart d’heure de Gérone, vingt minutes des plages de la Costa Brava et une heure de Barcelone. Sur 300 hectares, le domaine a été conçu au départ, en 1999, pour le golf et rien que pour le golf. Il abrite d’ailleurs deux parcours 18 trous dont le célèbre Stadium Course. Hugh Grant ou Laurent Blanc ont joué ici. L’an dernier, PGA Catalunya a été désigné meilleur resort de golf en Europe et il est d’ailleurs le candidat officiel de l’Espagne pour accueillir en 2022 la prestigieuse Ryder Cup.

Lignes épurées et angles droits

Aujourd’hui, le domaine fait sa mue. À côté de l’hôtel, qui vient d’être rénové, avec un lobby chaleureux qui joue la hauteur (8 mètres!) et les différents niveaux grâce à une bibliothèque XXL, ce sont maintenant des maisons blanches très contemporaines qui sortent de terre avec des vues magiques sur le vert des alentours. L’originalité de ce resort? L’unité architecturale des constructions, leur blancheur avec lignes épurées et angles droits et la faible densité du projet. Un concept qui séduit aussi bien une clientèle internationale - des Britanniques mais aussi des Français, des Suisses, des Scandinaves ou des Allemands - que des Espagnols.

«Notre actionnaire, Denis O’Brien, un entrepreneur irlandais, savait très bien ce qu’il voulait ici. Il a dit aux architectes:“je veux une entrée waouh! et des maisons qui s’intègrent dans le paysage”», explique David Plana, qui dirige le resort. Et, quand on entre dans certaines de ces maisons, on a vraiment l’impression de faire un saut dans le paysage qui lui fait face. Pari réussi par exemple avec une grande villa autour de laquelle s’affairent les équipes de construction, depuis laquelle on plonge sur le golf. C’est un Britannique qui s’est offert cette spectaculaire résidence secondaire de 700 m² sur 2000 m² de terrain pour 3 millions d’euros.

Les prix ne flirtent pas tous avec ces sommets. Les appartements sont accessibles à partir de 410.000 € (pour 55 à 60 m²) et les villas de 250 m² sont en vente autour de 1,4 million d’euros. Un cabinet de jeunes architectes de Barcelone supervise l’unité architecturale. «Notre concept est peu courant en Europe, on voit cela plutôt aux États-Unis, en Californie, du côté de Santa Barbara», lance David Plana. Plusieurs cabinets catalans et inter artisans travaillent ici. Les maisons sont différentes les unes des autres, mais elles s’inscrivent dans un même esprit. La première villa a été livrée en 2011. Aujourd’hui, le domaine compte 168 unités (villas et appartements) et des grues s’élèvent ici et là. À terme, 400 villas sont prévues.

«Contrairement à ce qui se passe quand on achète dans un resort où tout est à faire, ici, les infrastructures sont déjà construites - piscine, club-house réservé aux propriétaires, hôtel...», souligne David Plana. L’idée est d’attirer ici non seulement des golfeurs, mais aussi des familles qui viennent profiter de la nature, de l’espace, tout près des plages et de Barcelone, où le tourisme vit toute l’année. Potager, cours de yoga, balades à vélo, marche rapide, clubs enfants en saison, les activités proposées se diversifient pour séduire une clientèle plus large.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant