Des magistrats menacent d'interpeller Silvio Berlusconi

le
0
La justice italienne veut l'entendre comme témoin victime de chantage dans une affaire de m?urs.

Une fois de plus, Silvio Berlusconi joue au chat et à la souris avec la justice. Le parquet de Naples lui a donné mardi quatre jours pour l'entendre dans une sombre affaire de m½urs. S'il ne se présente pas à lui dimanche soir, il menace de le faire quérir par la force publique. Encore faudrait-il que le Parlement y consente, Silvio Berlusconi étant protégé par son immunité parlementaire.

Le paradoxe de cette situation est, qu'au stade actuel de l'investigation, le chef du gouvernement n'est pas inculpé. Mais seulement cité à comparaître comme «témoin informé des faits». Ce qui l'oblige à déposer, aux termes de la loi italienne. S'il était mis en examen, il pourrait se prévaloir de sa faculté de garder le silence pour ne pas compromettre sa défense en vue d'un éventuel procès. Les magistrats napolitains voulaient l'interroger mardi après-midi au palais Chigi (le Matignon italien). Au dernier moment, le président du Conseil leur a faussé compagnie sous p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant