Des lycéens manifestent contre Donald Trump en Californie

le
0
 (Actualisé avec nouvelles manifestations) 
    BERKELEY, Californie, 9 novembre (Reuters) - Plus d'un 
millier de lycéens et d'enseignants ont quitté les classes 
mercredi à Berkeley, en Californie, pour protester sous le mot 
d'ordre "Pas notre président" contre la victoire surprise de 
Donald Trump à l'élection présidentielle. 
    Quelque 1.500 lycéens se sont rassemblés dans la cour de la 
Berkeley High School, selon Charles Burress, porte-parole du 
district scolaire, dans la baie de San Francisco. Ils se sont 
ensuite dirigés vers le campus de l'université de Berkeley, 
ville connue pour son progressisme. 
    "Nous avons remonté le temps et sommes revenus aux années 
1950 en élisant cet imbécile. Vous savez quoi ? Trump nous fait 
réaliser combien la haine et l'ignorance sont encore répandues", 
a déclaré une étudiante présente sur place, selon une 
retransmission en direct via l'application Periscope.  
     Brandissant des pancartes frappées de slogans anti-Trump et 
des drapeaux mexicains, les étudiants scandaient : "Not my 
president !" (pas mon président) et "Si se puede !", formule 
classique du mouvement des droits civiques des immigrés. 
    Selon un tract trouvé sur place, les manifestants entendent 
dénoncer l'arrivée d'une "tyrannie Trump" et refusent des 
atteintes aux droits des immigrés et la "militarisation" de la 
frontière avec le Mexique. Trump s'est proposé pendant la 
campagne d'y construire un mur pour endiguer l'immigration. 
    Selon le porte-parole du district scolaire, des professeurs 
se sont joints aux lycéens. On ignore leur nombre. 
    Des groupes plus réduits de lycéens ont manifesté non loin 
de Berkeley, à Oakland, mais aussi à Seattle, plus au nord sur 
la côte ouest, et des étudiants de l'université du Texas ont 
défilé à Austin, selon les médias locaux. 
    Des rassemblements anti-Trump sont prévus plus tard dans 
l'après-midi à New York, à Boston, à Chicago et dans d'autres 
villes, selon les réseaux sociaux. 
    La page Facebook d'une manifestation prévue à Union Square, 
dans Manhattan, recense pour le moment plus de 8.000 
participants. 
    Des manifestations avaient déjà eu lieu mardi soir dans le 
secteur de la baie de San Francisco contre Donald Trump. 
    Les manifestants ont mis le feu à une effigie du magnat de 
l'immobilier, brisé des vitrines et incendié des poubelles et 
des pneus dans le centre d'Oakland. A quelques kilomètres de là, 
des étudiants ont manifesté sur le campus de l'université de 
Berkeley. 
    Une autre manifestation a eu lieu à l'Université de 
Californie, à Davis, non loin de la capitale de l'Etat, 
Sacramento, où des étudiants ont bloqué les rues et scandé : 
"Vous n'êtes pas l'Amérique! Nous sommes l'Amérique!" 
 
 (Curtis Skinner; Eric Faye et Julie Carriat pour le service 
français, édité par Jean-Philippe Lefief) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant