Des lois anti-tabac plus sévères entrent en vigueur en Italie

le
0
    ROME, 2 février (Reuters) - Une stricte réglementation 
anti-tabac est entrée en vigueur mardi en Italie, instaurant de 
lourdes amendes pour différentes infractions et interdisant de 
fumer dans les voitures transportant des enfants ou des femmes 
enceintes. 
    La loi exige désormais que des images crues de personnes 
souffrant de maladies liées au tabac soient imprimées sur les 
paquets de cigarettes. 
    Plusieurs nouvelles infractions ont été créées et certaines 
amendes alourdies. 
    Les personnes fumant dans une voiture transportant un enfant 
ou une femme enceinte s'exposent à une amende de 500 euros. Il 
est également interdit de fumer dans la rue aux abords des 
écoles et des hôpitaux. 
    Vendre des cigarettes à un mineur est à présent passible 
d'une amende de 3.000 euros ou d'une suspension de la licence 
pour les buralistes. 
    Enfin, jeter ses mégots sur le trottoir pourra coûter 
jusqu'à 300 euros au contrevenant. 
    L'ensemble de ces lois anti-tabac ont été passées en 2015, 
en réponse à une directive européenne demandant aux Etats 
membres de renforcer leur législation. 
    On estime qu'environ 80.000 personnes meurent chaque année 
de maladies liées au tabac en Italie. 
 
 (Philip Pullella; Julie Carriat pour le service français, édité 
par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant