Des Kurdes syriens attaquent un bastion de l'EI dans le Nord-Est

le
0

BEYROUTH, 22 février (Reuters) - Des combattants kurdes de Syrie ont lancé une offensive sur un bastion de l'Etat islamique dans le nord-est de la Syrie avec l'appui de frappes aériennes menées par la coalition emmenée par les Etats-Unis, ont annoncé dimanche un responsable kurde et l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Les Unités de protection du peuple (YPG), les forces kurdes syriennes, qui ont repoussé le mois dernier l'offensive des islamistes sur la ville de Kobané, ont lancé leur offensive au cours de la nuit dans la province de Hassaka, particulièrement convoitée en raison de sa proximité avec l'Irak. Un responsable kurde, Nasir Haj Mansour, a expliqué cette offensive par le récent renforcement des positions de l'Etat islamique à la faveur de l'arrivée de nombreux combattants étrangers. L'objectif est de prendre la ville de Tel Hamis, que le responsable a présenté comme un bastion de l'EI, située à quelque 35 kilomètres au sud-est de Kamichli. Depuis le début de l'offensive, "33 fermes et villages, grands et petits ont été libérés", a déclaré le responsable kurde. L'OSDH a déclaré qu'au moins 12 combattants de l'EI ont été tués dans les combats, tandis que Nasir Haj Mansour évoque une vingtaine de morts dans les rangs islamistes. (Tom Perry,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant