Des Kurdes soupçonnés d'une attaque contre la police turque

le
0

DIYARBAKIR, Turquie, 8 janvier (Reuters) - Des combattants kurdes sont soupçonnés d'avoir tiré une roquette sur un véhicule blindé de la police et d'avoir ouvert le feu contre un commissariat à Cizre, jeudi dans le sud-est de la Turquie, faisant deux blessés. Les deux policiers ont été blessés par le tir de roquette qui a touché leur véhicule alors qu'il traversait un pont lors d'une patrouille dans cette ville du Sud-Est anatolien. Un bref échange de tirs a suivi l'attaque du poste de police. Quatre personnes, dont deux adolescents, ont été tuées ces dernières semaines dans des heurts à Cizre, située près de la frontière de la Turquie avec l'Irak et la Syrie. Une partie des incidents a opposé les Kurdes partisans du Parti de la cause libre (Hüda-Par, islamistes) à des jeunes liés au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, laïque). Il y a également eu des affrontements entre manifestants kurdes et forces de police. Ce nouveau décès souligne la fragilité du processus de paix entamé il y a deux ans entre le gouvernement turc et le PKK, qui a mené une insurrection pendant 30 ans pour obtenir une plus grande autonomie pour la population kurde. Ce conflit a fait plus de 40.000 morts. Début octobre, 34 personnes sont mortes lors d'affrontements dans plusieurs villes du sud-est de la Turquie, les Kurdes protestant contre ce qu'ils percevaient comme un refus du gouvernement turc de soutenir les Kurdes syriens luttant contre l'Etat islamique dans la ville syrienne de Kobani. (Seyhmus Cakan; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant