Des Jeux pas si spéciaux !

le
0
Des Jeux pas si spéciaux !
Des Jeux pas si spéciaux !

Après dix jours de compétition, Los Angeles a dit au revoir à plus de 7 000 athlètes souffrant de déficiences mentales réunis pour les Special Olympics World Games 2015. La délégation française rentre au bercail les bras chargés de récompenses, dont une superbe médaille de bronze en football !

Depuis sa création en 1968, l'association Special Olympics a parcouru un bon bout de chemin et a sans doute dépassé tout ce que Eunice Kennedy Shriver, sa fondatrice, aurait pu espérer en termes de résonance à l'international. 180 délégations sont nées les unes après les autres autour du globe, tant et si bien qu'aujourd'hui, Special Olympics c'est : quatre millions d'athlètes, plus d'un million de bénévoles, trente sports différents et près de 20 000 manifestations sportives par an ! Parmi ces dernières, la plus grande, la plus belle, la plus attendue, c'est sans aucun doute les Special Olympics ! Comme les Jeux Olympiques dont ils s'inspirent, ces Jeux là ont lieu tous les deux ans, en alternant une édition pour les sports d'hiver, et une pour les sports d'été. Cette compétition, de par son ampleur, permet de servir l'objectif premier de l'association : "attirer l'attention du public sur les talents et les capacités des personnes handicapées mentales, en aidant à changer les mentalités et briser les barrières autour de ce handicap." Handicap qui n'a pas empêché les footballeurs français de briller sur le terrain !

Merci, l'OGC Nice !


L'équipe de France de football à 7, qui a décroché une belle médaille de bronze, peut remercier l'OGC Nice. En effet, depuis 2012, les Aiglons sont les Ambassadeurs les plus importants de Special Olympics France. Grâce à la volonté de Jordan Amavi, une équipe unifiée – à savoir une équipe qui regroupe à la fois des joueurs souffrant de handicaps, issus de toute la région, et des joueurs ne souffrant d'aucun handicap, issus du centre de formation de l'OGC Nice – a pu s'entraîner, se préparer et ainsi appréhender au mieux cette compétition immense à Los Angeles. Cette initiative a valu au club de la Côte d'Azur de recevoir le prix spécial du jury LFP-UCPF-FDJ, décerné aux organismes oeuvrant pour l'épanouissement des Personnes en Situation de Handicap (PSH). En deux ans, plusieurs jeunes ont ainsi appris à se connaître, à jouer ensemble, malgré les handicaps touchant certains d'entre eux, et à former une véritable équipe, unie et soudée, pour aller chercher une médaille.


Dans la poule 1 en…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant