Des jeunes indiennes interdites de jouer du rock

le
0
Au Cachemire, un groupe féminin s'est séparé après qu'un chef religieux a lancé une fatwa à leur encontre. Leur crime ? Avoir joué sans voile devant des hommes lors d'un concours de rock.

Il y a environ un an, Aneeqa, Noma et Farah, des lycéennes âgées de 15 à 16 ans, ont fondé «Pragaash» («de l'obscurité à la lumière»), le premier groupe féminin de rock au Cachemire, revendiquant des inspirations «heavy metal».

En décembre, elles obtiennent le 3e prix au concours «Battle of the band» à Srinagar, la principale ville du Cachemire, sous contrôle indien. Leur prestation, remarquée, suscite l'enthousiasme avant de provoquer une polémique. Des musulmans radicaux ont élevé la voix. Pour avoir joué devant des hommes sans porter le voile, une véritable campagne de haine en ligne s'est organisée contre elles. Sur la page Facebook du groupe, des insultes et de nombreuses menaces se sont multipliées, allant jusqu'à des prédictions de viol. Depuis, les commentaires...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant