Des jeunes caillassent deux commissariats à Paris

le
1

PARIS (Reuters) - Des jeunes ont jeté vendredi des projectiles sur la façade de deux commissariats parisiens pour protester contre les violences qu'auraient subies la veille un manifestant de la part d'un membre des forces de l'ordre, a-t-on appris de source policière.

Une vidéo diffusée jeudi montre un lycéen parisien frappé par un policier en marge des manifestations contre la réforme du Code du travail, des images qualifiées de "choquantes" par le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Vendredi, des jeunes ont lancé des projectiles sur les commissariats, situés dans les Xe et XIXe arrondissements, et proféré "des slogans hostiles", a-t-on précisé de source policière.

Des images diffusées par des chaînes de télévision et sur internet montrent des jets de pierres et de mobilier urbain.

La vidéo sur laquelle on voit un lycéen molesté par un policier a suscité une vive émotion et conduit la préfecture de police et le parquet de Paris à ouvrir des enquêtes, toutes deux confiées à l'Inspection générale de la police.

Le syndicat étudiant Unef a critiqué la "répression policière" et les lycéens de la Fidl ont fustigé "des agissements qui ne sont pas dignes des forces de l'ordre".

(Simon Carraud, édité par Jean-Baptiste Vey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 445566ZM il y a 9 mois

    Les policiers sont très démotivés, leur attitude dit: "eh, les jeunes, vous pouvez tout casser, mais ne vous faites surtout pas mal". Ce serai encore de leur faute.