Des Japonais créent des pièces à vivre tenant dans une valise

le
0

S’appuyant sur son prototype en bois créé il y a quelques années, une société nipponne propose une version légère en aluminium de ses pièces pliantes. Elle s’ouvre ainsi les portes de l’exportation.

L’esprit de rationalisation nippon a encore frappé. Cette fois-ci, pas question de miniaturiser un quelconque composant électronique mais bien de répondre au problème de manque d’espace. La réponse ingénieuse et séduisante proposée par une entreprise japonaise, Atelier OPA, a été baptisée Kenchikukagu. Depuis quelques années, cette société propose trois modèles qui s’apparentent à de grandes valises à roulettes mais qui une fois dépliée sont de véritables pièces à vivre.

Ces boîtes en bois ou en aluminium peuvent ainsi abriter aussi bien une chambre à coucher qu’une kitchenette ou un bureau. Comme le relève le site Inhabitat, c’est à l’occasion de la Triennale de Milan qu’Atelier Opa a présenté sa dernière innovation en matière d’architecture portative. Afin de s’ouvrir les voies de l’exportation et de la commercialisation en Europe, la société a fait évoluer ses prototypes, dont les premiers remontent à 2008.

Moins de 80 kg

Elle opte désormais plutôt pour le métal que le bois, moins cher et moins lourd. Le produit en devient un peu moins élégant mais beaucoup plus facile à faire bouger dans une pièce et surtout moins coûteux à transporter. La dernière version du bureau pliable pèse désormais près de 80 kg et occupe un demi mètre cube d’espace. Une fois ouvert, le poste de travail développe trois fois plus de place en s’étendant sur 1,62 m3. Une façon intéressante de créer des espaces à géométrie variables, reste à connaître le prix en Europe qui n’a pas encore été dévoilé.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant