«Des islamistes sont cachés parmi la population»

le
0
INTERVIEW - Le capitaine Modibo Traoré est porte-parole de l'armée malienne. Il répond aux questions du Figaro.

LE FIGARO. - Les troupes maliennes et françaises sont entrées dans la ville de Tombouctou sans avoir à tirer un seul coup de feu. Où sont passés les combattants islamistes qui l'occupaient depuis neuf mois?

Cap. Modibo TRAORÉ. -Avant l'offensive terrestre, il y a eu des frappes aériennes qui ont duré deux jours. À ce moment-là, beaucoup ont quitté la ville. Ils sont presque tous sortis. Ils ont rejoint les endroits où ils avaient caché des armes, notamment à Bourem (localité située à proximité de Gao, NDLR), où nous avons identifié certaines de leurs caches d'armes et des dépôts de munitions, mais aussi un peu partout dans le pays.

Jusqu'où sont-ils allés?

Nous avons repéré des mouvements jusqu'à Taoudeni, dans l'extrême nord du pays(à 750 km au nord de Tombouctou, NDLR). Il s...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant