Des islamistes nigérians annoncent la mort de sept otages

le
0
Le groupe Ansaru dit avoir répliqué à une tentative de libération. Le Français Francis Collomp serait toujours en vie.

Le groupe islamiste nigérian Ansaru avait annoncé qu'il n'hésiterait pas à tuer ses otages en cas d'action pour tenter de les délivrer. La menace vient d'être mise à exécution si l'on en croit le site spécialisé Site, qui a diffusé samedi une vidéo montrant sept corps non identifiables.

«Nous vous ­avions déjà prévenus, toute tentative pour sauver par la force les sept chrétiens mettrait leurs vies en danger», affirment les ravisseurs dans ce document. Selon eux, le gouvernement britannique a envoyé dans la région cinq avions de combat, des soldats et des membres des services secrets. Les sept otages, deux ­Libanais, deux Syriens, un Grec, un Italien et un Britannique, avaient été capturés en février dans le village de Jama'are, au nord du Nigeria. Ils travaillaient pour la Setraco, une compagnie de construction libanaise. L'annonce de ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant