Des investisseurs appellent l'agro-industrie à réduire son approvisionnement en protéines animales

le
0

Portée par les associations the FAIRR (Farm Animal Investment Risk & Return Initiative) et ShareAction, une coalition de 40 actionnaires, totalisant 1 250 milliards de dollars d’actifs sous gestion, viennent de lancer une campagne visant à réduire la consommation de protéines animales.

Ils ciblent 16 entreprises agro-alimentaires mondiales parmi lesquelles figurent Kraft Heinz, Nestlé, Unilever, Tesco et Walmart. Et proposent de remplacer progressivement la viande et le lait par des protéines végétales ou des protéines animales provenant de sources certifiées ("Animal Welfare Approved, "Global Animal Partnership", "Marine Stewardship Council" pour le poisson ou la certification Agriculture biologique).

"Notre dépendance à l'élevage industriel pour répondre à la demande croissante en protéines mène forcément à une crise financière, sociale et environnementale", a déclaré ainsi Jeremy Coller, fondateur de FAIRR et responsable de l'investissement chez Coller Capital.

"Les investisseurs veulent savoir si les grandes entreprises agro-alimentaires ont une stratégie pour éviter cette 'bulle protéines' et bénéficier d'un marché des protéines végétales appelé à croître de 8,4% par an au cours des cinq prochaines années", a-t-il ajouté.

Cette campagne fait suite à une étude de l'université d'Oxford, qui a estimé à 1 600 milliards de dollars les coûts sanitaires et environnementaux qui pourraient être évités d’ici 2050 si nous réduisions notre consommation de protéines animales. L'étude souligne également la pression de plus en plus forte des politiques.

Ainsi, une consultation a eu lieu au Danemark sur l'introduction d'une taxe sur la viande rouge et un plan du gouvernement chinois vise à réduire la consommation de viande de ses citoyens de 50%.

Le secteur de l’élevage compte pour 14,5% des émissions de GES, soit autant que le transport.

Retrouvez cet article sur Novethic.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant