Des interventions de police toujours plus tendues

le
0
Deux drames successifs à Clermont et Aulnay soulignent la difficulté de l'action policière dans les cités.

La police doit-elle revoir ses modes d'action dans les cités? La survenance de deux drames en quelques jours, l'un à Clermont-Ferrand, le 31 décembre, l'autre, mardi dernier, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), a de quoi laisser perplexe.

Dans le premier cas, le rôle de la police fait l'objet d'un questionnement judiciaire, car le trentenaire décédé, même excité et sous l'emprise combinée de l'alcool et des stupéfiants, a peut-être été victime d'un déploiement de force exagéré. Dans l'affaire d'Aulnay, en revanche, aucune violence n'a été exercée. La victime est un jeune dealer présumé de 25 ans qui souffrait d'une malformation cardiaque et avait peut-être ingéré des substances dangereuses.

La patronne du syndicat des commissaires, Sylvie Feucher, alerte sur «les méfaits du cocktail drogue-alcool sur une population délinquante de plus en plus imprévisible». «Dans les cités, explique-t-elle, la police se trouve souvent confrontée à des fous furieux

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant