Des insurgés attaquent deux villes du nord-est du Nigeria

le
0

(Actualisé tout du long) DAMATURU/MAIDUGURI, Nigeria, 1er décembre (Reuters) - Des membres présumés du groupe islamiste Boko Haram ont mené lundi deux attaques séparées contre deux villes du nord-est du Nigeria faisant au moins cinq morts, a-t-on appris auprès d'habitants. Les insurgés ont lancé à l'aube une opération contre la localité de Damaturu, capitale de l'Etat de Yobe, où ils ont incendié une base de la police et tiré des coups de feu en direction d'un appareil de l'armée de l'air qui survolait la zone. Plus tard dans la journée, un marché fréquenté de Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno, a été touché par deux explosions qui, selon une source hospitalière, ont fait cinq morts et 43 blessés. Les combats, qui ont débuté vers 06h00 (05h00 GMT) à Damaturu, se poursuivaient dans l'après-midi. Un étudiant de l'université locale a indiqué que le bâtiment principal du campus avait été pris pour cible par des hommes circulant à moto et dans un pick-up. Le préfet de police de l'Etat de Yobe a reconnu que les assaillants avaient "causé d'importants dommages aux services de sécurité de la ville, y compris à la base de police". Les agresseurs ont lancé leur opération depuis la ville voisine de Buni Yadi, un fief de la secte Boko Haram, ont précisé des habitants. Boko Haram, qui a pris les armes il y a cinq ans pour créer un "califat" dans le nord du Nigeria, a mené plusieurs attaques d'envergure la semaine dernière. Vendredi, un assaut contre la mosquée principale de Kano, la deuxième plus grande ville du pays, a fait au moins 100 morts et 135 blessés. L'Etat de Yobe est, avec Borno et Adamawa, un des trois Etats du pays placés sous le régime de l'état d'urgence. Le président Goodluck Jonathan a demandé au Parlement de prolonger ces mesures d'urgence, qui ont expiré le 20 novembre. Aucune décision n'a encore été prise. (Isaac Abrak et Joe Hemba; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant