Des "Indignés" manifestent à Paris avant le premier tour

le
0

PARIS (Reuters) - Quelques centaines d'"Indignés" ont manifesté samedi à Paris pour exprimer leur insatisfaction envers la classe politique française, à la veille du premier tour de l'élection présidentielle.

"Nos rêves ne rentrent pas dans leurs urnes", "ils ne nous représentent pas", pouvait-on lire sur des banderoles brandies place de la Bourse, dans le centre de la capitale, et sur les Grands boulevards.

"Je ne voterai pas. C'est le seul acte de rébellion que je peux faire aujourd'hui", explique un fonctionnaire âgé de 36 ans qui porte un masque popularisé par le collectif Anonymous. "Tant que le pays ne comptera pas les votes blancs, je ne voterai pas."

Pour Duncan, étudiant et intérimaire âgé de 19 ans, "la politique est gérée par la finance".

"Même s'ils ont des beaux programmes pour améliorer les choses, ils ne vont rien faire car c'est l'économie, la finance et les lobbies qui contrôlent tout ce qui se passe", dit-il.

Olivier Milleron, qui joue de la trompette dans une fanfare soutenant le mouvement anticapitaliste des "Indignés", estime quant à lui que "c'est quand même différent s'il y a un gouvernement de gauche ou un gouvernement de droite".

Le premier tour a commencé samedi pour certains électeurs ultramarins, appelés un jour avant les métropolitains à déterminer qui seront les deux finalistes le 6 mai.

En métropole, les bureaux de vote ouvriront dimanche à 08h00 (06h00 GMT) et les résultats seront diffusés à partir de 20h00.

Jean-Baptiste Vey et Geert De Clercq

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant