Des imprimantes 3D qui pourraient révolutionner la guerre et l'économie

le
0
Des imprimantes 3D qui pourraient révolutionner la guerre et l'économie
Des imprimantes 3D qui pourraient révolutionner la guerre et l'économie

Longtemps anecdotique, l'impression en trois dimensions trouve des usages multiples, notamment dans l'industrie de défense, qui pourraient annoncer une nouvelle révolution industrielle, selon les experts.Pour beaucoup, l'impression 3D demeure un gadget, tout juste bon à reproduire de banales figurines en plastique. Mais avec l'expiration récente de plusieurs brevets cruciaux, de nouvelles imprimantes capables d'utiliser métaux, bois ou tissus vont devenir beaucoup plus accessibles, laissant entrevoir un bouleversement historique pour le monde manufacturier. Toujours à l'affût de nouvelles technologies, la puissante industrie de la Défense est aux avant-postes de cette innovation. L'armée américaine investit massivement dans l'impression tridimensionnelle afin de pouvoir produire des uniformes, de la peau synthétique pour soigner ses blessés, voire même des aliments, explique Alex Chausovsky, analyste de IHS Technology.Des chercheurs du célèbre MIT (Massachusetts Institute of Technology) ont même déjà inventé "l'impression 4D", avec des matériaux qui se transforment au contact d'autres éléments, comme l'eau. Cela pourrait aboutir un jour à la fabrication d'uniformes caméléon qui changeraient de couleur en fonction de l'environnement.La technologie connaît déjà ses premières applications pratiques.Fin décembre, l'équipage de la Station spatiale internationale (ISS) a pu fabriquer, grâce à une imprimante 3D spécialement fabriquée pour l'apesanteur, une sorte de clé anglaise dont le dessin a été envoyé de la Terre.Fin 2013, le géant britannique de l'armement BAE Systems a intégré pour la première fois une pièce de métal imprimée à un chasseur Tornado. Dans une vidéo récente, le groupe imagine de possibles usages pour l'avenir, avec par exemple l'impression tridimensionnelle d'un avion. "C'est une perspective de long terme, mais nous avons effectivement pour objectif de fabriquer un aéronef en utilisant ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant