Des imams de France se recueillent au musée juif de Bruxelles

le
2
Des imams de France se recueillent au musée juif de Bruxelles
Des imams de France se recueillent au musée juif de Bruxelles

Des imams français se sont recueillis ce lundi vers 17 heures avec des membres de la Ligue belge contre l'antisémitisme devant le musée juif de Bruxelles pour saluer la mémoire des victimes de l'attentat du 24 mai, selon la Libre Belgique. Ce jour-là, Mehdi Nemmouche, un Franco-Algérien de 29 ans qui s'est radicalisé en prison, a abattu quatre personnes dans l'établissement.

Moment fort de ce rassemblement symbolique : une prière au cours de laquelle les représentants des deux communautés se sont tenus par la main avant de respecter une minute de silence puis d'allumer des bougies en hommage aux victimes.

Hassan Chalghoumi, imam de Drancy (Seine-Saint-Denis), était du déplacement à Bruxelles avec ses confrères de la Conférence des imams de France. L'homme est régulièrement la cible de violentes critiques des islamistes, relayées sur internet, pour ses prises de position contre la burqa et contre les manifestations pro-palestiniennes et pour ses rapports d'amitié avec la communauté juive.

«Il faut que la majorité musulmane sorte de son silence et dise que nous n'avons rien à voir avec ce type d'individu, a expliqué Hassan Chalghoumi aux journalistes de La Libre Belgique. J'invite aussi les parents à dialoguer davantage avec les jeunes. Si je suis ici, c'est aussi pour montrer que la communauté musulmane apporte son soutien aux familles endeuillées. Car nous sommes tous victimes. Il ne faut pas associer l'islam à ce malade mental. Il a choisi lui-même cette voie.»

«Un magnifique geste d'ouverture»

Pour contrecarrer l'influence des puissances étrangères dans les mosquées, Hassan Chalghoumi plaide «pour un islam européen». «Je dis stop à l'ingérence étrangère. Les imams doivent être mieux formés et il faut instaurer un système contre la radicalisation», soutient l'imam de Drancy.

L'écrivain Marek Halter, de confession juive, a accompagné son «ami» Hassan Chalghoumi. «Il est important de réconcilier ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • python75 le mardi 10 juin 2014 à 09:54

    @nayara10... Qui salariés de l'Etat??? Les Imams? Votre méconnaissance est flagrante... Les Imams ne sont pas salariés de la République!!! Peut-être d'autres états mais pas de la France!

  • nayara10 le lundi 9 juin 2014 à 23:30

    Ils sont salariers de l'ÉTAT....