Des hommages pour Demoitié, et des coureurs qui réclament du changement

le
0
Des hommages pour Demoitié, et des coureurs qui réclament du changement
Des hommages pour Demoitié, et des coureurs qui réclament du changement

Suite au décès du jeune cycliste belge Antoine Demoitié (25 ans) après un accident lors de Gand-Wevelgem, plusieurs coureurs lui ont rendu hommage. Certains veulent du changement dans le cyclisme.

Le monde du cyclisme a montré toute sa solidarité ce lundi matin. Après le décès d’Antoine Demoitié suite à un accident dans Gand-Wevelgem, plusieurs coureurs lui ont rendu hommage sur les réseaux sociaux. Romain Bardet, Tony Martin, Marcel Kittel ou encore Bauke Mollema ont partagé leur tristesse sur Twitter.

« Choqué par l'accident d'Antoine Demoitié. Mes pensées vont vers sa famille, ses amis et ses équipiers. »

« C'est irréel de lire qu'Antoine Demoitié n’a pas survécu à sa chute hier. Mes sincères condoléances à sa famille, ses amis et ses équipiers. »

«Horrible nouvelle. Je suis profondément attristé. Cela montre à quel point nous sommes vulnérables. Force à sa famille et à ses amis.»

D’autres cyclistes, comme Michael Rogers ou Dan Martin ont fait part de leur colère devant la répétition de tels accidents, et ont appelé l’UCI à faire des changements pour davantage de sécurité.

« Les motos sont une nécessité dans notre sport, pour la sécurité et les médias. Mais leur conduite en course a besoin de gouvernance. Dépasser le peloton en descente et pendant les moments cruciaux, quand la vitesse est élevée et que les coureurs sont à la lutte pour être dans les meilleures positions, ce n'est pas prudent. »

« Les circonstances tragiques doivent-elles être le marqueur du changement ? S’il vous plait, l’UCI et le CPA, les cyclistes ont besoin de vous, maintenant. »

L'association internationale des cyclistes (CPA) a fait part de sa tristesse dans un communiqué, et demandé que « la lumière soit faite sur les circonstances » de l'accident : « En ce moment de tristesse et de chagrin, nous ne voulons pas débattre mais nous éprouvons beaucoup de frustration », a déclaré Gianni Bugno, le président du CPA. « Nous avons toujours soutenu que la sécurité des coureurs doit être en première place dans les discussions des différents acteurs du cyclisme. A la dernière réunion du Conseil du cyclisme professionnel (CCP), nous avons spécifiquement demandé de communiquer rapidement les stratégies qui doivent être mises en oeuvre pour améliorer la sécurité pendant les courses. Je ne veux accuser personne mais faire réfléchir sur la responsabilité de chacun de veiller à ce qu'il soit toujours maintenu un très haut niveau d'attention, de sensibilisation et de contrôle sur les normes de sécurité ».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant