Des habits neufs pour la poupée Barbie

le
0

Après deux années de recul, Mattel entreprend de moderniser l'image de son produit vedette.

À 55 ans, l'heure est-elle venue de mettre Barbie à la retraite? Mattel, qui tire encore 20% de ses 6,48 milliards de dollars de chiffre d'affaires avec sa célèbre poupée, n'est pas de cet avis. Il entend, au contraire, faire vibrer la corde fashion des fillettes pour relancer les ventes. Et inverser la tendance. Après avoir progressé de 12% en 2011, les ventes ont reculé de 3% en 2012 et de 6% en 2013. La baisse s'est même accentuée au quatrième trimestre (-13%). «La réalité, c'est juste que nous n'avons pas vendu assez de poupées Barbie», s'est contenté de lâcher Bryan G. Stockton, PDG de Mattel, lors de la présentation des résultats annuels. Le recul est sévère aux États-Unis avec une chute de 50% depuis 2000: Barbie y a fait les frais depuis 2001 du lancement d'une poupée concurrente, Bratz (MGA Entertainment), plus jeune, trendy et multiethnique.

Aux États-U...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant