Des gendarmes surveillent les entrailles de Bugarach

le
0
INTERVIEW - Le lieutenant Grandclément espère «dissuader tous ceux qui seraient tentés de s'aventurer dans les galeries» qui parcourent les sous-sols du pic de Bugarach.

LE FIGARO. - Pourquoi êtes vous sur place?

Le lieutenant GRANDCLÉMENT-. Six spéléologues de la gendarmerie sont à Bugarach depuis le 15 décembre, quelques jours donc avant la date du 21 décembre afin d'effectuer sur place un important travail de reconnaissance. Les sous-sol du pic de Bugarach et autour de la montagne sont en effet parcourus de galeries souterraines et la plus longue est de 5 km. Sur place, l'équipe doit donc recenser les grottes, les nombreuses cavités, afin de pouvoir intervenir plus facilement si nécessaire. Nos spécialistes vont ainsi savoir comment se positionner par rapport aux entrées de ces souterrains. L'équipe restera sur place jusqu'au 23 décembre.

Que redoutez-vous?

On redout...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant