Des fresques murales pour sauver des maisons ancestrales

le
0

EN IMAGES - Historic RichmondTown, aux États-Unis, a confié à des artistes le soin de repeindre la façade d’une maison afin de sensibiler le public pour sauver ce type d’habitation construite il y a 250 ans.

À New York aux États-Unis, sur l’île de Staten Island, le village-musée de l’Historic Richmond Town sauvergarde depuis des décennies des maisons construites au XVIIIe siècle. Pour interpeller le public face au potentiel danger de voir disparaître ces habitations historiques, une opération artistique - peu conventionnelle - a été menée sur l’une d’entre elle...

«Boehm House» située au 75 Arthur Kill Road ne passe pas inaperçue! Depuis août dernier, des artistes-peintres ont réalisé deux fresques contemporaines sur les façade cette ancienne ferme bâtie en 1750. L’une représente une robe bleue portée par les habitantes des lieux au XIXème siècle, pendant que l’autre rend hommage à la vie américaine avec des silhouettes qui peignent le drapeau américain. Une petite révolution culturelle dans ce village autrefois tourné vers l’artisanat et l’agriculture.

Partenariat public-privé

Si Historic Richmond Town n’a pas vu naître ou été fréquentée par de grandes figures historiques du pays de l’Oncle Sam, elle possède néanmoins une trentaine de bâtisses historiques (maisons, fermes...) comme «Boehm House» qui replongent les visiteurs dans une vie d’antan, celle du XIXème siècle. Mais pour être préservées, ces habitations ont besoin de recevoir régulièrement une nouvelle couche de peinture sur leurs façades en bois, souvent trop exposées à la pollution des véhicules.

Le projet artistique baptisé «Art This House», réalisé sur les façades de «Boehm House», a été rendu possible grâce au partenariat avec l’Historic House Trust de New York, une institution qui gère des partenariats public-privé pour préserver les maisons historiques situées dans la ville américaine.

Ed Wiseman, directeur de l’Historic Richmond Town, estime que ce projet répond à la question de «comment pouvons nous faire quelque chose de différent, de sorte que le public participe et se fasse une idée des décisions que l’on peut prendre pour financer la préservation de cette maison...». Avant d’ajouter sur le site Hyperallergic :«L’idée était de rappeler aux gens que les choses peuvent aller loin si nous ne prenons pas soins de ces maisons, il y a un risque qu’elles disparaissent.»

Les autres projets

D’autres maisons historiques de New York ont aussi accueilli de l’art contemporain comme Morris-Jumel Mansion à Washington Heights où des mannequins sans tête ont pris place dans les pièce de la demeure. Et Hunterfly Road House dans le quartier Weeksville Crown Heights, qui a servi cadre pour des pièces de théâtres et de spectcles de danse dans le cadre d’un festival.

Si les peintures murales contemporaines sur «Boehm House» auront eu le mérite d’interpeller le regard des passants, celles-ci vont prochainement disparaître sous une nouvelle couche de peinture blanche... la couleur historique cette maison américaine.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant