Des frappes aériennes seront nécessaires en Syrie - Hollande

le
0

PARIS, 14 septembre (Reuters) - Des frappes aériennes seront nécessaires en Syrie, où la France a entamé des vols de reconnaissance la semaine dernière après avoir longtemps été réticente à y intervenir, a déclaré lundi le président François Hollande. "Nous avons commencé des vols de reconnaissance permettant d'envisager des frappes si c'était nécessaire, et ça sera nécessaire en Syrie", a-t-il dit à la presse en marge d'une rencontre avec son homologue nigérian, Muhammadu Buhari. Le chef de l'Etat a annoncé lundi dernier que l'aviation française effectuerait des vols de reconnaissances en préalable à d'éventuelles frappes contre des positions de l'Etat islamique en Syrie. Ils ont débuté mardi. Jusqu'alors, la France n'avait joint ses forces aux interventions de la coalition internationale qu'en Irak, mais l'ampleur de l'exode syrien vers les pays voisins et l'Europe a incité François Hollande à modifier sa position. (John Irish, édité par Gregory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant