Des Français plus riches que les Allemands

le
0
Une étude réalisée par l'assureur allemand Allianz classe les ressortissants de cinquante pays selon leur fortune. Les Français prennent la douzième place, loin derrière leurs voisins helvétiques, mais devant les Allemands.

Plus de 163.700 euros. Au classement des personnes les plus riches du monde, les ressortissants Suisses arrivent très largement en tête, selon l'étude réalisée dans 50 pays par Allianz. Pour établir cette hiérarchie de la fortune mondiale, l'assureur allemand n'a pas pris en compte le patrimoine immobilier mais les sommes détenues sur les comptes bancaires ainsi que les placements effectués sur les marchés financiers et chez les assureurs.

Loin derrière les Suisses, les ménages américains prennent la seconde place avec une fortune personnelle évaluée à 101.762 euros. En troisième position, avec 96.0242 euros, se trouvent les Danois suivis des Néerlandais (91.798 euros) et des Japonais (88.659 euros). Les Français se classent 12ème avec 61.437 euros dans leur bas de laine. S'ils sont devancés par les Belges (84.529 euros), les Britanniques (75.842 euros) et les Irlandais (68.060 euros), les ressortissants hexagonaux sont en revanche plus riches que leurs homologues allemands qui prennent la 16ème place (56.856euros). La fortune personnelle des ménages grecs s'établit quant à elle à 25.757 euros.

 

Les pays industrialisés toujours en tête

 

Le niveau de fortune qui sépare les pays industrialisés des pays émergents reste considérable, et ceci malgré la crise même si celle-ci a réduit les écarts. « Au début des années 2000, la fortune des pays les plus riches était 135 fois supérieure à celle des pays pauvres. En 2009 le rapport est tombé à 45 », explique dans son communiqué l'économiste en chef d'Allianz, Michael Heise. Il ajoute cependant que malgré cette dégringolade, l'Amérique du nord, l'Europe de l'Ouest et le Japon possèdent encore, à eux-seuls, 85% de la richesse mondiale.

La fortune privée des ressortissants des pays émergents a néanmoins crû de 13% à 17 % par an durant la même période. Mais malgré cette tendance à la hausse, notamment du fait des disparités immenses de population, le montant de la fortune personnelle des Brésiliens (3.925 euros), des Chinois (2.521 euros), des Russes (1.405 euros) et des Indiens (544 euros) est très éloigné des niveaux atteints dans les pays industrialisés. Très loin aussi de la moyenne mondiale estimée à 17.539 euros de patrimoine personnel.

 

LIRE AUSSI:

» Brésil : la classe moyenne se développe

» Les Chinois cachent un tiers de leur richesse

» Les riches Américains réduisent leur consommation

» Le communiqué Allianz Global Wealth Report (en anglais)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant