Des Français peut-être parmi les otages en Algérie, dit Hollande

le
0
PRISE D'OTAGES OCCIDENTAUX EN ALGÉRIE, À IN AMENAS
PRISE D'OTAGES OCCIDENTAUX EN ALGÉRIE, À IN AMENAS

PARIS (Reuters) - Des ressortissants français pourraient être concernés par la prise d'otages sur un site algérien du groupe pétrolier britannique BP, a déclaré mercredi François Hollande.

Le président français a dit ne pas être en mesure de donner le nombre de personnes retenues.

"Une prise d'otages a lieu en Algérie sur un site pétrolier avec un nombre de personnes retenues dont nous ne pouvons pas encore connaître l'exactitude, et de même pour les ressortissants français qui pourraient être concernés", a dit le chef de l'Etat lors de ses voeux aux parlementaires.

"Je suis en liaison permanente avec les autorités algériennes qui font et feront leur devoir. Nous sommes également en contact avec les chefs d'Etat et de gouvernement concernés", a-t-il ajouté.

Selon l'agence de presse mauritanienne ANI, un groupe lié à Al Qaïda retiendrait 41 Occidentaux de neuf à dix nationalités, dont sept Américains.

Julien Ponthus et Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant